19 octobre 2021

Le Cri

Sarah Geringen, inspectrice , ex-militaire membre des forces spéciales fait partie de l’élite de la police norvégienne. Appelée pour un suicide suspect dans une hôpital psychiatrique de la banlieue d’Oslo, elle se rend rapidement compte que la victime n’a pas été assassinée à proprement parlé mais qu’elle faisait l’objet d’un traitement spécial au sein de l’établissement. Mais qu’a-t-on fait subir au patient 488 ? Et Pourquoi ?

En lisant la 4e de couverture, je m’attendais plutôt à une enquête policière bien glauque. Pensez donc, l’histoire débute par un mort dans un hôpital psychiatrique… Mais peu à peu, on part sur un jeu de piste palpitant, sans aucun temps mort. Pour être très honnête, je me suis cru dans un Dan Brown.

Ici, rien que du très classique. Le personnage débute son enquête qui l’amène à rencontrer un acolyte qui va l’aider tout au long de l’histoire. Histoire qui va les emmener dans plusieurs lieux, le tout, poursuivis par des « méchants », jusqu’à la révélation finale … Un vrai jeu de piste on vous dit … Mais tellement passionnant qu’il vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière ligne.

Ce roman se veux le premier tome d’une trilogie sur cette inspectrice Norvégienne. Je pense très bientôt me laisser tenter par la suite. En tout cas, ce premier roman est une réussite.

Bonnes lectures,
Seb

Le cri
Nicolas Beuglet
Editions Pocket

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *