1 décembre 2022

Du coté des indiens

Salut à tous,

Alors, je ne vais pas y aller par quatre chemin (ça, c’est de l’expression qui déchire et pas vieillotte surtout), ce roman a été ma plus grosse déception de cette rentrée littéraire. Sorti début aout, période plutôt calme ou tous attendent le wagon de nouveaux romans de la rentrée (rappel pour ceux qui sortent de leur hibernation estivale, 511 nouveaux livres), je me suis dit, essayons. Et puis le résumé avait l’ai sympa.

Et bien, que dire, je vais commencer par la fin… Et là, petit mot pour l’auteur ; vous êtes sérieuse ?!! non mais pourquoi ?!! Qu’est-ce que … ?!! En fait, j’ai d’abord pensé ; je n’ai pas tout compris… Mais si, c’est bien ça. (Un grand merci aux groupes de lecture et autre). Du coup je suis d’autant plus déçu. En gros, une fin horriblement bizarre pour ne pas dire pas de fin du tout.Un mot également sur l’histoire et là encore, tenez-vous bien. Ce sont plusieurs histoires et plusieurs thèmes qui s’entremêlent. Un gamin seul dont les parents se déchirent, le père et la mère justement, la voisine, une rupture d’anévrisme, une histoire d’abus sexuel, un gars qui n’est pas mort et qui finalement l’ai peut-être, le tout fait de retour en arrière sans prévenir jusqu’au paroxysme de l’incompréhension… un chapitre sur un échange téléphonique avec une certaine Isabelle… attends, Isabelle ?!! Isabelle Carré, l’auteur ?!! Sérieux, d’un coup, comme ça ?!!

Vous l’avez compris, faut s’accrocher. Et pourquoi ? Et bien, je me le demande. J’ai refermé le bouquin et je me suis dit ; ‘ j’ai perdu mon temps ’. C’est dur de dire ça, j’en ai bien conscience mais, en même temps, je ne vois pas quoi dire d’autre.

C’est d’autant plus dommage que l’écriture d’Isabelle Carré est vraiment agréable. Mais l’ensemble est beaucoup trop fouillis.

A plus, Seb

Du côté des indiens
Isabelle Carré
Editions Grasset
12/08/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *